Mon parcours avec le monde hospitalier, avec les enfants malades et hospitalisés

 La faculté de Médecine où je pénétrai pour la première fois, assez ému, un jour de 1964, était un monde étrange, un monde à part, une sorte d’enclave dans le monde étudiant d’alors. Ceux qui y régnaient sans partage étaient les « Majos », majorité se disant apolitique du syndicat étudiant local. Décorés comme des arbres de Noël … Lire la suite Mon parcours avec le monde hospitalier, avec les enfants malades et hospitalisés

Le sens de l’autre est faillible

La fin de la douleur démasque la souffrance de la perte Personne n’aime voir souffrir, comme on aimerait que cela soit toujours vrai. Il y a une limite à cette vérité, mais ce n’est pas celle d’un hypothétique sadisme soignant. A l’hôpital lorsque des enfants étaient soulagés de leur douleur par un traitement efficace, ils … Lire la suite Le sens de l’autre est faillible

Existe-t-il un besoin de ne pas avoir mal ?

La douleur, que d’ambiguïtés dans ce mot. « Nous avons la douleur de vous faire part... » disent les notices nécrologiques. En Afrique on se salue avec un « comment ça va avec la douleur ? », où le mot douleur désigne plutôt l'ensemble des souffrances et des difficultés de la vie. La douleur tout le monde sait ce que … Lire la suite Existe-t-il un besoin de ne pas avoir mal ?

Le déni de la douleur de l’enfant, son brusque épuisement

Un compte-rendu d’hospitalisation en 2007  « Enfant de un an hospitalisé pour une otite aiguë. Sous Rocéphine® IV l’apyrexie est obtenue en moins de 24 heures. Un bilan inflammatoire est réalisé. L’enfant paraît douloureux il est traité par Codenfan® qui le soulage bien ».  Trois lignes. Le cas est banal et l’interne chargé du compte-rendu n’a pas … Lire la suite Le déni de la douleur de l’enfant, son brusque épuisement

Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir

mtenatelles expériences sent t cointieux s omprenos sa J’avais déjà lu « Les Buddenbrook » de Thomas Mann sans m’aviser que j’avais affaire à un grand clinicien de la douleur, de la souffrance et, ce qui est plus évident, du malheur familial. Dans ce roman sur le pouvoir d’une grande dynastie commerciale et sa chute, … Lire la suite Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir