Un film hanté

Peut-être ne voyons-nous que les fantômes qui nous concernent personnellement. Quand j’ai découvert« Bunny Lake a disparu », ce film d’Otto Preminger qui se déroule dans le Londres des années 60 m’est apparu comme une sorte de fantôme, de négatif ou d’ombre portée de l’immense effort qui avait été réalisé en Angleterre, une génération avant, pour comprendre …

Lire la suite de Un film hanté

Traversées 4. « C’est pas des hommes c’est des enfants »

Il y a bien des façons de parler des guerres et la chanson en fait partie. Henriette Azen chante cela dans une émission sur la musique arabo-andalouse. Cette chanson lui était familière dans son enfance Algérienne. Les inflexions plaintives me sont familières à moi aussi, j’y reconnais les accents des femmes de ma famille :  « C’est …

Lire la suite de Traversées 4. « C’est pas des hommes c’est des enfants »