Amnésie infantile ou amnésie de l’Infantile?

    La perte du souvenir d’avoir un jour appris concerne le plus quotidien de nos vies. Nous parlons, nous marchons, sans avoir le besoin, ni d’ailleurs la possibilité d’expliquer comment nous nous y prenons pour cela. Les impressions sensori-motrices éprouvées alors et les images associées ne peuvent plus être évoquées ni en général reconstruites. … Lire la suite Amnésie infantile ou amnésie de l’Infantile?

« Bunny Lake a disparu » : un film hanté

Peut-être ne voyons-nous que les fantômes qui nous concernent personnellement, qui ont quelque chose à nous dire. Quand j’ai découvert « Bunny Lake a disparu », ce film d’Otto Preminger qui se déroule dans le Londres des années 60 m’est apparu comme une sorte de fantôme, de négatif ou d’ombre portée de l’immense effort qui avait été … Lire la suite « Bunny Lake a disparu » : un film hanté

Du prince Hamlet à Mario Savio, ou d’Elseneur à Berkeley. Les aventures de l’acte

Tant de choses ont été écrites sur « La tragédie d’Hamlet »… Peut-être pas cela. Elle s’ouvre sur une scène de la vie militaire, où d’emblée vient se glisser comme une fausse note. Voyant arriver sa relève Francisco, l’homme de faction prononce une phrase énigmatique : « For this relief much thanks, ‘tis bitter cold, And I am sick … Lire la suite Du prince Hamlet à Mario Savio, ou d’Elseneur à Berkeley. Les aventures de l’acte

A propos de « Sa Majesté des Mouches » de William Golding

John Carey, le biographe de William Golding, n’a pas eu tort quand il a intitulé son ouvrage« The Man Who Wrote Lord of the Flies ». L’écrivain nobelisé en 1983 semble ne s’être jamais tout à fait remis de son premier roman « Sa majesté des Mouches » publié trente ans avant. Une première œuvre est toujours importante. On … Lire la suite A propos de « Sa Majesté des Mouches » de William Golding

Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir

mtenatelles expériences sent t cointieux s omprenos sa J’avais déjà lu « Les Buddenbrook » de Thomas Mann sans m’aviser que j’avais affaire à un grand clinicien de la douleur, de la souffrance et, ce qui est plus évident, du malheur familial. Dans ce roman sur le pouvoir d’une grande dynastie commerciale et sa chute, … Lire la suite Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir