Le sens de l’autre est faillible

La fin de la douleur démasque la souffrance de la perte Personne n’aime voir souffrir, comme on aimerait que cela soit toujours vrai. Il y a une limite à cette vérité, mais ce n’est pas celle d’un hypothétique sadisme soignant. A l’hôpital lorsque des enfants étaient soulagés de leur douleur par un traitement efficace, ils … Lire la suite Le sens de l’autre est faillible

Le déni de la douleur de l’enfant, son brusque épuisement

Un compte-rendu d’hospitalisation en 2007  « Enfant de un an hospitalisé pour une otite aiguë. Sous Rocéphine® IV l’apyrexie est obtenue en moins de 24 heures. Un bilan inflammatoire est réalisé. L’enfant paraît douloureux il est traité par Codenfan® qui le soulage bien ».  Trois lignes. Le cas est banal et l’interne chargé du compte-rendu n’a pas … Lire la suite Le déni de la douleur de l’enfant, son brusque épuisement

Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir

mtenatelles expériences sent t cointieux s omprenos sa J’avais déjà lu « Les Buddenbrook » de Thomas Mann sans m’aviser que j’avais affaire à un grand clinicien de la douleur, de la souffrance et, ce qui est plus évident, du malheur familial. Dans ce roman sur le pouvoir d’une grande dynastie commerciale et sa chute, … Lire la suite Etre un Buddenbrook, jusqu’à en mourir