Mon parcours avec le monde hospitalier, avec l’enfant malade, avec la douleur (2): la rencontre et l’action

Ma mutation à l’hôpital d’enfants Armand-Trousseau qui était, administrativement parlant, une annexe de l’hôpital Tenon, sa marge, fut rétrospectivement une grande chance. Je pus passer d’un mal-être professionnel assez stérile qui ne trouvait à s’exprimer que dans le conflit, à l’engagement et au projet. J’y retrouvai Daniel Annequin qui était déjà mon collègue de Tenon. … Lire la suite Mon parcours avec le monde hospitalier, avec l’enfant malade, avec la douleur (2): la rencontre et l’action